Une Etoile à l’Ouest

“Fais ce que tu veux sera toute la Loi”

Voici quelque chose que vous ne verrez pas tous les jours. Il est une première édition d' »Une Etoile à l’Ouest » de J. F. C. Fuller – Un essai critique sur les travaux d’Aleister Crowley – (1907). Signé à la fois par Crowley et Fuller. Cette édition limitée, qui a été fait en bougran crème décoré et portant le titre doré sur les deux côtés du dos et du plat de devant, fût limitée à 100 exemplaires; Celui-ci est le 25.

Cette copie particulière a une histoire unique et y est inscrit par Crowley, on peut y lire, « Pour ma Chérie ZUHRAH l’éclat des Etoiles – Avec l’amour d’un amant. » « Tournez par la grâce ces Lies en Vin Pur. » 20 Juillet 1907.

L’inscription est pour Vera Snepp une jeune actrice de 17 ans avec qui Crowley avait eu une aventure quand il en avait 32. Elle a agi sous le nom de Vera Neville cependant elle se faisait appelé elle-même Lola et fût l’inspiration pour les noms de la fille de Crowley, Lola Zaza. Elle était d’un intérêt romantique, comme il l’a rencontré alors qu’il était sur le point de rompre avec sa femme Rose et elle l’a profondément affecté.

Crowley a dédicacé des Gargouilles à Lola et a écrit qu’elle a inspiré la Jeune Fille / vierge des « Mondes Eveillés » et « Nuages Sans Eau. »

« A Coulsdon, au moment même où mon orage conjugale était imminente, j’avais rencontré une des jeunes filles les plus délicieusement belle, selon les normes anglaises, qui ait jamais respiré et rougit. Elle n’a pas fait appel à moi seulement comme un homme; elle était l’incarnation même de mes rêves en tant que poète. Son nom était Vera; mais elle se faisait appeler « Lola ». Pour elle, je dédie ces Gargouilles avec un petit poème en prose, et le quatrain (dans l’esprit de Catulle) «Agenouillez, chère fille O’Mienne.» Ce fut après elle que ma femme a nommé le nouveau-né! « ”

Dans sa dédicace aux Gargouilles, il l’appelle Lola Bentrovata qui a une double signification. Au final, ce devait être une histoire amoureuse puissante mais de très courte durée, ce que nous ne savons pas c’est pourquoi Crowley ne lui a jamais donné cette copie. Il fut montré dans les archives privées d’un collectionneur anglais bien connu. Au départ, l’inscription a été recouverte par une image de l’équinoxe, mais ce fut soigneusement retiré lorsque le propriétaire a remarqué quelque chose en dessous. J’ai été contacté par un bon ami qui vend ce genre d’articles sur New York, pour aider à l’identifier.

The inscription is from the story of Salaman and Absal, an allegorical story of carnal attraction between a Prince and his wet-nurse. Written by the famous Persian prophet Jami and translated by Fitzgerald in 1904.

L’inscription vient de l’histoire de Salaman et Absâl, une histoire allégorique de l’attraction charnelle entre un Prince et sa nourrice. Écrit par le célèbre prophète persan Jami et traduit par Fitzgerald en 1904.

Oh mon Dieu! Quel pauvre Kurde ahuri suis-je,

Plus impuissant que tout Kurde! -Oh, fais
Frappes un Rayon de Lumière dans mon Obscurité!
Tournes par ta grâce ces Lies en Vin Pur,
Pour recréer les Esprits du Bon!
Ou sinon que, encore, comme la petite Coupe
Ce Nom par où je passe, pas de découverte indigne,
Pour passer ton Millésime salutaire!!

La définition du mot Zurah est Vénus, l’étoile du matin et du soir, et le nom parfait pour une jeune fille … donné comme 276 dans le Liber 777 … qui est par coïncidence aussi la valeur de Meral et représente une certaine formule Lunaire.

“L’amour est la Loi, l’amour sous la volonté”

10422169_10206244195399473_4108573867306820054_n19597_10206244195799483_5080069513240295572_n11168157_10206244196319496_1537429922211740170_n11119135_10206244198159542_6243644716550992596_n

Souvenir de Soror Meral

“Fais ce que tu veux sera toute la Loi”

Il y a onze ans aujourd’hui Phyllis Seckler, Alias Soror Meral, a célébré son Grand Festin. Elle était la première Thélémite que je connaisse et la première que j’ai appelé professeur, mais surtout elle était une amie chère. Quelqu’un qui m’a appris à ÊTRE un Thélémite.

Phyllis a été initiée à l’O.T.O. en 1939. Avec le consentement de Crowley elle a été reçue comme une étudiante de l’A∴A∴ sous Jane Wolfe en 1940. Elle sera plus tard élevée au 5=6 de l’A∴A∴ et au IX degré de l’O.T.O. par Karl Germer: qui était lui-même directement nommé par Aleister Crowley. Lorsque Germer est mort en 1962 Soror Meral était le membre le plus ancien de l’A∴A∴ et a continué dans ce travail avec rigueur jusqu’à sa propre mort en 2004.

Phyllis a également épousé Grady McMurtry (au Mexique) et, ensemble, ils ont travaillé pour reconstituer l’O.T.O. comme nous l’avons aujourd’hui. Elle reçut également Grady comme Probationer de l’A∴A∴ en 1970. Quelques années plus tard Grady a juré le Serment des Abysses et peu après Phyllis due l’expulser. Mais Grady revendiquait maintenant un grade alors plus élevé que le sien. C’est pour cela et pour bien d’autres raisons, que leur relation fût turbulente pour le reste de la vie de Grady et de Phyllis n’a jamais accepté ses prétentions à l’égard de l’A∴A∴  Pourtant, ce qui ne peut être nié est l’influence absolue que ces deux eurent sur le paysage Thélémique moderne.

Bien que pas toujours en accord, le travail Phyllis a pas moins donné naissance au minimum à quatre groupes actuels et actifs de l’A∴A∴ et je félicite personnellement tous ceux qui exercent à sa place. Comptant parmi mes amis les plus chers, des membres à travers ces groupes, je peux vous assurer qu’il y a une chose sur laquelle nous pouvons tous convenir, c’était sa Lumière. Elle est regrettée et son influence fût profonde.

Hier, je me suis rendu avec des amis chers en Californie du Nord et à un moment de la soirée la conversation se tourna vers Phyllis et nous avons partagé des histoires de nos souvenirs d’elle et regardâmes quelques photos de sa maison et son jardin… et je me suis rappelé à quel point c’était une professeure d’astrologie merveilleuse elle était lorsque je racontas une histoire sur la façon dont elle a souvent (au hasard) tiré le tableau d’une personne célèbre, mais sans donner de renseignements personnels, et nous chargeait de la tâche d’identifier l’individu en fonction de ses traits; un exercice que j’ai beaucoup apprécié et bien sûre, l’écoute de ces bandes d’elle par Regardie.

La photo finale dans cette série est de deux accessoires du temple personnel de Phyllis. Un toujours gardé dans son autel pour le Feu et l’autre toujours posé sur son autel pour l’Eau. Ce sont ses instruments de Consécration et Purification. Ils lui ont été donné à elle par son professeur Jane Wolfe qui les avait avec elle à Cefalu quand elle faisait son travail pour l’A∴A∴ sous Crowley.

1) Phyllis au Golden Gate Park

2) Porter un toast

3) Dans son Temple (qui se trouvait dans son sous-sol)

4) Les accessoires pour l’Eau et le Feu de Phyllis et Jane.

“L’amour est la Loi, l’amour sous la volonté”


11141159_10206348375483910_5344152212144570858_n
11393250_10206348374923896_52732317437078561_n
11377393_10206348375683915_1544282467848126356_n
11329863_10206348382164077_1006740152817251527_n