A Notre Propos


Ce site est un travail collaboratif entre différentes branches et des Thélémistes individuels au service de l’A∴ A∴. Notre but est de fournir des ressources et des informations historiques en rapport avec cet Ordre majestueux. Puissent tous ceux qui cherchent à l’intérieur trouver la Vérité et la Compréhension. L’Ordre, dans sa forme actuelle, fût créé par le Maître Therion en l’an 1905 et l’aperçu suivant fût écrit à Cefalú en 1921.

Une Etoile en Vue

A A

Le Nom de l’Ordre et celui de ses trois divisions n’est pas divulgué au profane. Certains filous ont récemment utilisé les initiales A A afin de profiter de sa réputation.

“Fais ce que tu veux sera toute la loi”

1. L’Ordre de l’Etoile appelée S. S. est, à l’égard de son existence sur la Terre, un corps organisé d’hommes et de femmes distinguées parmi leurs semblables par les qualités énumérées ici. Ils existent dans leurs propres Vérités, qui sont à la fois universelles et uniques. Ils avancent en fonction de leurs propres Volontés, qui sont toutes uniques, et pourtant cohérentes avec la volonté universelle.

Ils perçoivent (qui est, comprendre, savoir, et ressentir) dans l’amour, ce qui est à la fois unique et universel.

2. L’ordre est constitué de onze grades ou degrés, et énuméré comme suit : composant trois groupes, respectivement les Ordre de la S. S., de la R. C., et de la G. D.

L’Ordre de la S. S.

Ipsissimus ………………. 10 = 1
Magus ……………………… 9 = 2
Magister Templi ………. 8 = 3

L’Ordre de la R. C.

(Enfant des Abysses — le lien)

Adeptus Exemptus ………. 7 = 4
Adeptus Major …………….. 6 = 5
Adeptus Minor …………….. 5 = 6

L’Ordre de la G. D.

(Dominus Liminis — le lien)

Philosophus …………….. 4 = 7
Practicus ………………….. 3 = 8
Zelator …………………….. 2 = 9
Neophyte ………………… 1 = 10
Probationer ……………… 0 = 0

(Ces chiffres ont une connotation particulière pour l’initié et sont communément employés pour désigner les grades.)

Les caractéristiques générales et les attributions de ces Grades sont indiquées suivant leurs correspondances sur l’Arbre de Vie, comme il peut être étudié en détail dans le Livre 777.

Etudiant. — Sa tâche est d’acquérir un niveau de  connaissance intellectuelle générale sur tous les systèmes de réalisation, comme décrit dans les livres prescrits.

Probationer. — Sa tâche principale est de commencer le type de pratiques qu’il préfère, et d’écrire avec soin sur celle-ci durant un an.

Neophyte. — Doit acquérir un parfait contrôle du plan astral.

Zelator. — Son travail est d’obtenir un succès total dans l’Asana et le Pranayama. Il doit aussi commencer à étudier la formule de la Rose Croix.

Practicus. — Doit finaliser son entrainement intellectuel, et en particulier étudier la Kabbale.

Philosophus. — Doit finaliser son entrainement moral. Il est testé sur sa Dévotion à l’Ordre.

Dominus Liminis. — Doit montrer sa maitrise du Pratyahara et du Dharana.

Adeptus (externe). — Doit accomplir le Grand Œuvre et atteindre la Connaissance et Conversation du Saint Ange Gardien.

Adeptus (interne). — Est admis à la pratique de la formule de la Rose Croix en entrant dans le Collège du Saint Esprit.

Adeptus Major. — Obtient une maîtrise générale de la pratique de la Magick, mais sans la comprendre.

Adeptus Exemptus. — Parfait tous les sujets cités précédemment. A ce moment, soit (a) il devient un Frère de la Voie de la Main Gauche, soit (b) il est dépouillé de tous ses accomplissements et aussi de lui-même et son Saint Ange Gardien, et devient un enfant des Abysses qui, après avoir transcendé la raison, ne fait que croître dans le ventre de sa mère. Il se trouve alors être un: 

Magister Templi. — (Maître du Temple): dont les fonctions sont décrites en détail dans le Liber 418, tout comme cette initiation d’Adeptus Exemptus. Voir aussi « Aha! ». Son activité principale est d’entretenir son «jardin» de disciples, et d’obtenir une parfaite compréhension de l’Univers. Il est un maître de Samadhi.

Magus. — Atteint la sagesse, déclare sa loi (Voir Liber I, vel Magi) et est un Maître de toute Magick dans son sens le plus grand et le plus élevé.

Ipsissimus. — Est au-dessus de tout cela et au-delà de toute compréhension de ceux des degrés inférieurs.

Mais pour ces quatre derniers grades voir plus d’explications dans Le Temple du Roi Salomon, Equinoxe I à X et ailleurs.

Il convient de préciser que ces qualités ne sont pas nécessairement atteintes pleinement et en consécution stricte, ou manifestées entièrement sur tous les plans. Le sujet est très difficile, et tout à fait au-delà des limites de ce petit traité.

Nous ajoutons une explication plus détaillée.

3. L’Ordre de la S. S. est compose de ceux qui ont traversé les Abysses; les implications de cette expression peuvent être étudiées dans le Liber 418, en particulier, les 14ème, 13ème, 12ème, 11ème, 10ème et 9ème Ethers.

Tous les membres de l’Ordre sont en complète possession de la Formule d’Accomplissement, à la fois mystique ou dirigée vers l’intérieur et Magique ou dirigée vers l’extérieur. Ils ont une complète expérience de l’accomplissement dans ces deux voies.

Ils sont cependant tous liés par le serment d’origine et fondamentale de l’Ordre, de consacrer leur énergie à aider le progrès de leurs Inférieurs dans l’Ordre. Ceux qui acceptent les récompenses de leur émancipation pour eux-mêmes ne sont plus au sein de l’Ordre.

Les membres de l’Ordre ont chacun le droit de fonder des Ordres, en fonction d’eux, sur les lignées des ordres de la R. C. et de la G. D., pour couvrir les types d’émancipation et d’illumination non prévues par le système d’origine (ou principal). Tous ces ordres doivent cependant être constitués en harmonie avec l’A∴A∴ en ce qui concerne ses principes essentiels.

Tous les membres de l’Ordre sont en possession de la Parole de l’Eon existant, et se gouvernent par ce moyen.

Ils ont le droit de communiquer directement avec tout et chaque membre de l’Ordre, qu’ils jugent approprié.

Chaque membre actif de l’Ordre a détruit tout ce qu’il est et tout ce qu’il a en traversant les Abysses; mais une étoile est créée dehors, dans les Cieux pour éclairer la Terre, de sorte qu’il peut posséder un véhicule dans lequel il peut communiquer avec l’humanité. La qualité et la position de cette étoile, et ses fonctions, sont déterminées par la nature des incarnations transcendées par lui.

4. Le Grade d’Ipsissimus n’a pas à être décrit dans sa totalité; mais son commencement est expliqué dans le Liber I vel Magi.

Il y a aussi une explication dans un certain document secret à publier lorsque la bienséance le permet. Ici, il est seulement dit ceci: L’Ipsissimus est totalement libre de toute limitation, de ce fait, existant dans la nature de toutes choses sans discrimination de quantité ou de qualité entre eux. Il a identifié l’Etre et non-Etre et le Devenir, l’action et la non-action et de la tendance à l’action, comme toutes les autres triplicités, ne faisant pas de distinction entre eux à l’égard de toutes les conditions, ou entre une chose et une autre chose que de savoir si elle est avec ou sans conditions.

Il promet d’accepter ce Grade en présence d’un témoin, et d’exprimer sa nature en paroles et en actes, mais de Se soustraire immédiatement dans les voiles de sa manifestation naturelle en tant qu’homme, et de garder le silence au cours de sa vie humaine sur le fait de son Accomplissement, même aux autres membres de l’Ordre.

L’Ipsissimus est avant tout le maître de tous les modes d’existence; ceci étant, son être est entièrement libre de toute nécessité qu’elle soit interne ou externe. Son travail est de détruire toutes les tendances à développer ou à supprimer ces nécessités. Il est le Maître de la Loi de l’Insubstantiel (Anatta).

L’Ipsissimus n’a pas de relation, en tant que tel, avec tout Etre: Il n’a pas de volonté, dans aucune direction, et aucune Conscience de quelque sorte impliquant la dualité, car en Lui tout est accompli; comme il est écrit «au-delà de la Parole et du Fou, oui, au-delà de la Parole et du Fou ».

5. Le Grade de Magus est décrit dans le Liber I vel Magi, et il y a une explication de ses traits dans le Liber 418 dans les Ethers Supérieurs.

Il y a aussi une complète et précise description de l’atteinte de ce Grade dans les Archives Magiques de la Bête 666.

La caractéristique essentielle du Grade est que son possesseur profère une Parole Créative Magique,  qui transforme la planète sur laquelle il vit par l’installation de nouveaux agents pour présider son initiation. Cela ne peut avoir lieu que dans une « Equinoxe des Dieux» à la fin d’un « Eon »; à savoir, quand la formule secrète qui exprime la Loi de son action devient périmé et inutile à son développement.

(Ainsi « l’allaitement » est la formule d’un nourrisson : lorsque les dents apparaissent, il marque un nouvel « Eon », dont la « Parole » est « Manger »).

Un Magus ne peut donc apparaître que comme tels dans le monde à des intervalles de quelques siècles; des comptes rendus sur les Mages historiques, et leurs Paroles, sont donnés dans le Liber Aleph.

Cela ne signifie pas que seul un homme peut atteindre ce Grade dans un quelconque Eon, d’aussi loin que l’Ordre est concerné. Un homme peut faire des progrès personnels équivalent à celui de la “Parole d’un Eon”; mais il s’identifiera avec la parole actuelle, et exercera sa volonté à la créer, de peur d’être en conflit avec le travail du Magus qui a prononcé la Parole de l’Eon dans lequel Il vit.

Magus est avant tout le Maître de la Magick, ceci étant, sa volonté est totalement libre de détournement interne ou d’une opposition externe; Son travail est de créer un nouvel Univers, conformément à Sa Volonté. Il est le Maître de la Loi du Changement (Anicca). Pour atteindre le grade d’Ipsissimus, il doit accomplir trois tâches, en détruisant les trois gardiens mentionnés dans le Liber 418, le 3ème Ether; Folie, Mensonge et Glamour, qui est, Dualité dans l’Acte, la Parole et la Pensée.

6. Le Grade de Maître du Temple est décrit dans le Liber 418 comme indiqué ci-dessus. Il y a plein de description dans les Journaux Magiques de la Bête 666, qui fût jeté dans le ciel de Jupiter, et de Omnia dans Uno, Unus dans Omnibus, qui l’a été dans la sphère des Eléments.

L’Atteinte essentielle est l’anéantissement parfait de cette personnalité qui limite et opprime son vrai soi.

Le Magister Templi est avant tout le Maître du Mysticisme, ceci étant, Sa Compréhension est entièrement libre de la contradiction interne ou de l’obscurité externe; Sa parole est de comprendre l’Univers existant conformément à Son propre Esprit. Il est le Maître de la Loi de la Tristesse (Dukkha).

Pour atteindre le grade de Magus, il doit accomplir trois tâches; le renoncement à Sa jouissance de l’Infini afin qu’il puisse Lui-même se formuler comme Fini; l’acquisition des secrets pratiques, tel qu’initier et gouverner Son nouveau projet d’Univers et de l’identification de lui-même avec l’idée impersonnelle de l’Amour. Tout néophyte de l’Ordre (ou, comme certains le disent, quel que soit la personne) possède le droit de réclamer le grade de Maître du Temple en prêtant le Serment du Grade. Il est difficilement nécessaire d’observer que de faire est la responsabilité la plus sublime et terrible qu’il soit possible de supposer, et une personne indigne qui le fait encourt les peines les plus terribles de sa présomption.

7. L’Ordre de la R. C. Le grade d’Enfant des Abysses n’est pas un Grade au sens propre, étant plutôt un passage entre les deux Ordres. Ses caractéristiques sont entièrement négatives, car il est atteint par la volonté de l’Adeptus Exemptus d’abandonner tout ce qu’il a et est pour toujours. Il est un anéantissement de toutes les obligations qui composent le soi ou constituent le Cosmos, une résolution de toutes les complexités dans leurs éléments, et ceux-ci cessent ainsi de manifester, puisque les choses ne sont que connaissable qu’à l’égard de leur relation et réaction sur d’autres choses.

8. Le Grade d’Adeptus Exemptus confère l’autorité de diriger les deux Ordres inférieurs de la R.C. et de la G.D.

L’Adepte doit préparer et publier une thèse exposant sa connaissance de l’Univers, et ses propositions pour son bien-être et du progrès. Il sera à ce moment connu comme le chef d’une école de pensée. (Clef des Grands Mystères de Eliphas Levi, les œuvres de Swedenborg, von Eckarshausen, Robert Fludd, Paracelse, Newton, Bolyai, Hinton, Berkeley, Loyola, etc., etc., sont des exemples de ces essais.)

Il aura atteint quasiment les sommets suprêmes de la méditation, et devrait être déjà préparé à percevoir que la seule voie possible pour lui est de se consacrer entièrement à aider ses semblables.

Pour atteindre le grade de Magister Templi, il doit effectuer deux tâches; l’émancipation de la pensée en mettant chaque idée contre son contraire, et en refusant d’en préférer l’un ou l’autre; et la consécration de lui-même comme un véhicule pur pour l’influence de l’ordre auquel il aspire.

Il doit alors décider de l’aventure critique de notre Ordre; l’abandon absolu de lui-même et ses réalisations. Il ne peut pas rester indéfiniment un Adepte Exempté; il est poussé vers l’avant par l’élan irrésistible qu’il a généré.

Doit-il échouer, par volonté ou faiblesse, de faire son auto-anéantissement absolu, il n’en est pas moins poussé en avant dans les Abysses; mais au lieu d’être reçu et reconstruit dans le Troisième Ordre, comme un bébé dans le ventre de notre Dame BABALON, sous la Nuit de Pan, de grandir pour être Lui-même entièrement et véritablement comme Il n’a pas été précédemment, il reste dans les Abysses, sécrétant ses éléments autour de son Ego comme isolé de l’Univers, et devient ce qu’on appelle un « Frère Noir ». Un tel être est progressivement désintégré par manque de nourriture et de l’action lente mais certaine de l’attraction du reste de l’Univers, en dépit des efforts pour s’isoler et se protéger, et pour se glorifier par des pratiques prédatrices. Il peut en effet prospérer pendant un certain temps, mais à la fin il doit périr, surtout quand un nouvel Eon une nouvelle parole est proclamé qu’il ne peut pas et ne veut pas entendre, de sorte qu’il est handicapé en essayant d’utiliser une méthode obsolète de Magick, comme un homme avec un boomerang dans une bataille où tout le monde a un fusil.

9. Le grade d’Adeptus Major confère des Pouvoirs Magiques (à proprement parlé) du second rang.

Son travail est d’utiliser ceux-ci pour soutenir l’autorité de l’Adepte Exempté, son supérieur. (Ce ne doit pas être compris comme une obligation de soumission personnelle ou même de loyauté, mais comme une part nécessaire de son devoir afin d’aider ses inférieurs. Pour l’autorité de l’Enseignement et de la Direction de l’Adepte, c’est la base de tout travail ordonné.)

Pour atteindre le grade d’Adeptus Exemptus, il doit accomplir trois tâches; l’acquisition de l’autonomie absolue, travaillant dans un isolement complet, mais la transmission de la parole de son supérieur hiérarchique clairement, avec force et subtilement; et la compréhension et l’utilisation de la Révolution de la roue de la force, sous ses trois formes successives de Rayonnement, Conduction et Convection (Mercure, Soufre, Sel, ou Sattvas, Rajas, Tamas), avec leurs natures correspondantes sur d’autres plans. Troisièmement, il doit exercer tout son pouvoir et l’autorité de diriger les Membres de Grades inférieurs avec vigueur équilibrée et initiative de manière à n’autoriser ni contestation ou réclamation; il doit employer à cette fin la formule appelée « La Bête conjoint avec la Femme » qui établit une nouvelle incarnation de la divinité; comme dans les légendes de Leda, Semele, Miriam, Pasiphaé, et d’autres. Il doit mettre en place cet idéal pour les ordres qu’il règle, de sorte qu’ils peuvent posséder un point de ralliement pas trop abstrait adapté à leurs états sous-développés.

10. Le grade d’Adeptus Minor est le thème principal des instructions de l’A∴A∴. Il est caractérisé par la Réalisation de la Connaissance et le Conversation du Saint Ange Gardien. (Voir l’Equinoxe, Le Temple du Roi Salomon, La Vision et la Voix 8ème Ether; aussi le Liber Samekh, etc., etc.) Ceci est le travail essentiel de tout homme; aucun des autres rangs soit pour le progrès personnel ou soit pour le pouvoir d’aider ses semblables. Ceci non-accompli, l’homme n’est pas plus que le plus malheureux et aveugle des animaux. Il est conscient de son propre malheur incompréhensible, et maladroitement incapable de le réparer. Réalisé, il n’est pas moins que le co-héritier des dieux, un Seigneur de la Lumière. Il est conscient de son propre parcours consacrée, et en toute confiance prêt à l’exécuter. L’Adeptus Minor a besoin de peu d’aide ou de conseils, même de ses supérieurs dans notre Ordre.

Son travail est de manifester la Beauté de l’Ordre dans le monde, dans la façon dont ses supérieurs ordonnent, et son génie dicte.

Pour atteindre le Grade d’Adeptus Major, il doit accomplir deux tâches; l’équilibration de lui-même, en particulier à ses passions, de sorte qu’il n’a pas de préférence pour l’une ligne de conduite sur une autre, et la réalisation de chaque action par son complément, de sorte que tout ce qu’il fait lui laisse sans la tentation de se flâner hors de la voie de sa Vraie Volonté.

Deuxièmement, il doit garder le silence, alors il cloue son corps à l’arbre de sa volonté créatrice, sous la forme de cette Volonté, laissant sa tête et les bras pour former le symbole de la lumière, comme pour faire serment que toute pensée, parole et acte doivent exprimer la Lumière provenant de Dieu avec lequel il a identifié sa vie, son amour et sa liberté – symbolisé par son cœur, son phallus, et ses jambes. Il est impossible de fixer des règles précises par lesquelles un homme peut obtenir la connaissance et la conversation de son Saint Ange Gardien; pour cela c’est le secret particulier de chacun de nous; comme un secret qui ne doit pas être dit ou même devinée par un autre, quel que soit son grade. Il est le Saint des Saints, dont chaque homme est son Grand Prêtre, et qu’aucun ne connaît le Nom du Dieu de son frère, ou du Rite qui l’invoque.

Les Maîtres de la A∴A∴ n’ont donc fait aucune tentative d’instituer un rituel régulier pour ce Travail central de leur Ordre, sauf les instructions généralisées dans le Liber 418 (le 8ème Ether) et la fiche détaillée du Canon et Rubrique de la Messe effectivement utilisée avec succès par FRATER PERDURABO dans Sa réalisation. Cela a été écrit par Lui-même dans le Liber Samekh. Mais ils ont publié ces récits comme cela dans Le Temple du Roi Salomon et John St. John. Ils ont pris la seule voie appropriée; de former les aspirants à cette réalisation dans la théorie et la pratique de l’ensemble de la Magick et du Mysticisme, de sorte que chaque homme peut être expert dans le maniement de toutes les armes connues, et libres de choisir et d’utiliser celles que sa propre expérience et son instinct lui dictent de bon quand il essaye la Grande Expérience.

Il est en outre formé à une habitude essentielle à l’Adhésion à l’A∴A∴; il doit considérer toutes ses connaissances comme étant principalement la propriété de ces aspirants moins avancés qui sont confiés à sa charge.

Aucune réalisation quelle qu’elle soit n’est officiellement reconnu par l’A∴A∴ à moins que l’immédiat inférieur de la personne en question a été monté par lui pour prendre sa place.

La règle n’est pas rigoureusement appliquée dans tous les cas, car elle conduirait à la congestion, en particulier dans les grades inférieurs où le besoin est le plus grand, et les conditions seraient les plus confuses; mais elle ne s’est jamais assouplie dans l’Ordre de la R. C. ou de la S. S. : enregistré dans un seul cas.

Il y a aussi une règle que les autres Membres de l’A∴A∴ ne doivent pas connaître officiellement ; garder pour lui seul, pour chaque Membre, quel supérieur l’a introduit et quel inférieur il a lui-même introduit.

Cette règle a été assouplie, et un « Grand Néophyte » a été nommé pour surveiller tous les Membres de l’Ordre de la G. D. L’objet réel de la règle était d’empêcher les Membres du même Grade qui travaillent ensemble et par conséquent brouillant l’individualité les uns des autres; aussi pour éviter que le travail ne se transforme en relations sociales.

Les Grades de l’Ordre de la G. D. sont décrits en détail dans le Liber 185, et il n’y a pas besoin d’amplifier ce qui y est dit. Il doit cependant être soigneusement fait remarquer que, dans chacun de ces Grades préliminaires il y a certaines tâches appropriées qui sont définies, et que le grand accomplissement de chacun d’entre eux et de tous est exigé avec la rigidité la plus rigoureuse.

Liber 185 ne doit pas être longuement cité. Il est nécessaire que de dire que l’Aspirant est formé de manière systématique et exhaustive dans les diverses pratiques techniques qui forment la base de Notre Travail. On peut devenir expert en tout ou en partie de celle-ci sans nécessairement faire de réels progrès, tout comme un homme pourrait être premier en grammaire, en syntaxe et dans la prose sans être en mesure d’écrire une seule ligne de bonne poésie, comme le plus grand poète dans l’âme serait incapable de s’exprimer sans l’aide de ces trois éléments de la composition littéraire.

Les Membres de l’A∴A∴ de quelque Grade que ce soit ne sont pas liés ou attendus ou même encouragés à travailler sur toutes les lignes indiquées, ou avec un objet spécial, comme cela a été expliqué ci-dessus. Il y a cependant une interdiction absolue d’accepter de l’argent ou autre récompense matérielle, directement ou indirectement, à l’égard d’un service associé à l’Ordre, pour le profit ou un avantage personnel. La sanction est l’expulsion immédiate, sans possibilité de réintégration sous quelque condition que ce soit.

Mais tous les membres doivent travailler par nécessité, conformément aux faits de la Nature, tout comme un architecte doit se plié à la Loi de la Gravitation, ou un marin faire avec les courants.

Ainsi faut-il que tous les Membres de l’A∴A∴ travaillent par la Formule Magique de l’Eon.

Ils doivent accepter le Livre de la Loi comme la Parole et la Lettre de la Vérité, et la seule Règle de Vie.

Ce n’est pas en contradiction avec le droit absolu de toute personne à faire sa Vraie Volonté propre. Mais toute Vraie Volonté est nécessairement en harmonie avec les faits de l’existence; et de refuser d’accepter le Livre de la Loi est de créer un conflit au sein de la nature, comme si un physicien insistait sur l’utilisation d’une formule incorrecte de la mécanique comme la base d’une expérience.

Ils doivent reconnaître l’autorité de la bête 666 et de la Femme Écarlate comme il est défini dans le livre et accepter Leurs Volontés –

“Leurs Volontés” — non pas, bien sûr, leurs veux en tant qu’être humain individuel, mais leurs volontés en tant que représentants du Nouvel Eon.

– comme concentrant la Volonté de notre Ordre dans son Intégralité. Ils doivent accepter l’Enfant Couronné et Conquérant comme le Seigneur de l’Eon, et s’exercer eux-mêmes à établir Son règne sur la Terre. Ils doivent reconnaître que «Le mot de la Loi est [en grec] Thelema» et que «L’amour est la loi, l’amour sous la volonté. »

Chaque membre doit faire son travail principal de découvrir pour lui-même sa Vraie Volonté propre, et de le faire, et ne rien faire d’autre.

Il n’est pas considéré comme «essentiel pour la bonne conduite » d’être un propagandiste actif de la loi, et ainsi de suite; il peut, ou non, être la Vraie Volonté de toute personne particulière de le faire. Mais depuis que l’objectif fondamental de l’Ordre est de favoriser la Réalisation de l’humanité, l’adhésion implique, par définition, la Volonté d’aider l’humanité par les moyens les mieux adaptés à cet effet.

Il doit accepter les ordres dans le Livre de la Loi qui s’applique à lui-même comme étant nécessairement en accord avec sa propre vraie volonté, et exécuter la même chose à la lettre avec toute l’énergie, le courage et la capacité qu’il peut maîtriser. Cela vaut particulièrement pour les travaux d’extension de la Loi dans le monde, dans laquelle sa preuve est son propre succès, le témoignage de sa vie à la Loi qui lui a donné la lumière dans ses voies, et la liberté de les poursuivre. Ainsi faisant, il paye sa dette envers la Loi qui l’a libéré en travaillant sa volonté de libérer tous les hommes; et il se prouve être un véritable homme dans notre Ordre en voulant amener ses camarades vers la liberté.

En maitrisant ainsi son tempérament, il va se tenir dans la meilleure manière possible pour la tâche de comprendre et de maîtriser les diverses méthodes techniques prescrites par l’A∴A∴ pour la réalisation Mystique et Magique.

Il va donc se préparer correctement pour la crise de sa carrière dans l’Ordre, la réalisation de la Connaissance et Conversation de son Saint Ange Gardien.

Son Ange doit le conduire sous peu au sommet de l’ordre de la R. C. et le préparer à affronter l’indicible terreur des Abysses qui se trouve entre l’Humanité et sa Divinité; lui apprendre à Savoir que l’agonie, à Défier ce destin, à Vouloir cette catastrophe, et de garder le Silence à jamais lorsqu’il accomplit l’acte d’anéantissement.

Des Abysses vient l’avènement du Non-Homme, mais une Etoile étonne la Terre, et notre Ordre se réjouit au-dessus de ces Abysses que la Bête a engendré un enfant de plus dans le Ventre de Notre Dame, Sa concubine, la Femme Écarlate, BABALON.

Il n’y a pas besoin de charger un Bébé ainsi né, dans les Abysses, il a été purifié de tout poison de la personnalité; son ascension au plus haut est assuré, en son temps, et il n’a pas besoin de saisons car il est conscient que toutes les conditions ne sont pas plus que des formes de sa fantaisie.

Tel est un bref compte rendu, adapté aussi loin que possible de l’aspirant moyen à l’Adeptat, ou la Réalisation, ou l’Initiation, ou la Maîtrise, ou l’Union avec Dieu, ou le Développement Spirituel, ou Mahâtma, ou la Liberté, ou la Connaissance Occulte, ou tout ce qu’il peut appeler son besoin intime de Vérité, de notre Ordre de l’A∴A∴

Il est conçu principalement pour éveiller l’intérêt pour les possibilités de progrès humain, et de proclamer les principes de l’A∴A∴

Les traits donnés des plusieurs étapes successives est exacte; les deux crises – l’Ange et les Abysses – sont les caractéristiques nécessaires dans chaque carrière. Les autres tâches ne sont pas toujours accomplies dans l’ordre donné ici; un homme, par exemple, peut acquérir un grand nombre des qualités propres à l’Adeptus Major, et pourtant manquer une partie de celles qui sont propres au Practicus.

Les talents naturels de particuliers diffèrent très largement. Le regretté Sir Richard Jebb, l’un des plus grands érudits classiques des temps modernes, était tellement inférieur à la médiocrité moyenne en mathématiques, que, malgré les efforts répétés, il ne pouvait pas passer les «examens blancs» à Cambridge – que les esprits les plus ternes peuvent habituellement faire. Il était si profondément apprécié pour ses classiques qu’une « Grâce » spéciale a été mise en place afin de l’admettre à l’inscription. De même, une brillante Exorciste peut être un Devin incompétent. Dans un tel cas, l’AA refuserait de dévier de son système; l’Aspirant serait obligé de rester à la Barrière jusqu’à ce qu’il a réussi à briser cela, même si une nouvelle incarnation était nécessaire afin de lui permettre de le faire. Mais aucune défaillance technique de quelque type ne pourrait nécessairement l’empêcher d’accomplir les Deux Tâches Critiques, puisque le fait de son incarnation même prouve qu’il ait fait le Serment qui lui confère le droit de parvenir à la Connaissance et la Conversation de son Saint Ange Gardien, et à l’anéantissement de cette Ego. On pourrait donc être un Adeptus Minor ou même un Magister Templi, en substance, si se voir refuser la reconnaissance officielle par l’AA comme un Zelator du fait (par exemple) d’un défaut nerveux l’a empêché d’acquérir une posture qui était « stable et facile » tel que requis par les Tâches de ce grade.

Mais le système donné ici montre le bon ordre des événements, car ils sont disposés dans la Nature; et en aucun cas, il n’est sans danger pour un homme de négliger de maîtriser le moindre détail, aussi triste et désagréable que cela puisse paraître. Il le fait souvent, en effet; cela insiste seulement sur la nécessité de faire avec. Le dégoût et de mépris atteste d’une faiblesse et d’incomplétude dans la nature, qui le désavoue; ce manque particulier dans ses défenses peut laisser passer l’ennemi au point crucial de quelque bataille. Pire encore, certains serait couverts de honte à jamais si leur infériorité devait apparaitre à demander des conseils et de l’aide à ce sujet et que quelqu’un devait échouer à lui rendreservice! Son échec – son propre échec aussi! Aucune étape, même si bien gagnée pour soi, jusqu’à ce qu’on soit prêt à sa propre avancée!

Chaque membre de l’A∴A∴ doit être armé à tous les points, et expert avec toutes les armes. Les examens dans chaque catégorie sont strictes et sévères; aucune réponse en vrac ou vague n’est acceptée. Dans les questions intellectuelles, le candidat doit afficher au minimum la maîtrise de son sujet comme s’il était entré dans « l’examen final » d’un Doctorat de Science ou de Droit d’une Université prestigieuse.

Dans l’examen des pratiques physiques, il y a un test standardisé. Dans Asana, par exemple, le candidat doit rester immobile pendant un temps donné, son succès étant mesuré en posant sur sa tête une tasse remplie d’eau à ras bord; s’il renverse une goutte, il est rejeté.

Il est testé dans la «Vision de l’Esprit» ou le «Voyage Astral» en lui donnant un symbole inconnu et incompréhensible pour lui, et il doit interpréter sa nature au moyen d’une vision aussi exact que s’il avait lu son nom et sa description dans le livre quand il a été choisi.

Le pouvoir de faire et de « charger » des talismans est testé comme si ils étaient des instruments scientifiques de précision, tels qu’ils sont.

Dans la Kabbale, le candidat doit découvrir pour lui-même, et de prouver à l’examinateur hors de tout doute, les propriétés d’un nombre jamais auparavant examinés par un étudiant.

Dans l’invocation, la force divine doit être faite aussi présente et sans équivoque que les effets du chloroforme; en évocation, l’esprit appelé doit être au moins aussi visible et tangible que les vapeurs plus lourdes; dans la divination, la réponse doit être aussi détaillée qu’une thèse scientifique, et aussi précise d’un audit; dans la méditation, les résultats doivent se lire comme le rapport d’un spécialiste pour un cas classique.

Avec de telles méthodes, l’A∴A∴ entend faire la science occulte aussi systématique et scientifique que la chimie; pour le sauver de la mauvaise réputation qui, grâce à la fois aux charlatans ignorants et malhonnêtes qui ont prostitué son nom, et aux amateurs fanatiques et bornés qui l’ont transformé en une obsession, en a fait un objet d’aversion pour les très esprits dont l’enthousiasme et l’intégrité ont le plus besoin de ses avantages, et sont les plus aptes à les obtenir.

Elle est la seule science vraiment importante, car elle transcende les conditions de l’existence matérielle et n’est donc pas secceptible de périr avec la planète, et il doit être étudié en tant que science, sceptiquement, avec la plus grande énergie et patience.

L’A∴A∴ possède les secrets de la réussite; il ne fait aucun secret de sa connaissance, et si ses secrets ne sont pas partout connus et pratiqués, c’est parce que les abus liés au nom de la science occulte répugne les enquêteurs officiels à examiner les éléments de preuve à leur disposition.Ce document a été écrit non seulement dans le but d’attirer les demandeurs individuels dans le chemin de la vérité, mais d’affirmer la pertinence des méthodes de l’A∴A∴ comme base pour la prochaine grande étape dans le progrès de la connaissance humaine.

“L’amour est la loi, l’amour sous la volonté”

O.M. 7= 4A∴A∴
Praemonstrator de
l’Ordre de la R… C….

Donné du Collegium ad Spiritum Sanctum, Cefalu, Sicile, dans la dix-septième année de l’Eon d’Horus, le Soleil étant en 23° Vierge et la Lune en 14° Poissons.